» » vous êtes ici » Aliment » Les 3 substances secrètes anti-cancer du pamplemousse

Les 3 substances secrètes anti-cancer du pamplemousse

Riche en vitamines, le pamplemousse contient aussi des substances anti-cancer qui lui sont propres.


les-3-substances-secretes-anti-cancer-du-pamplemousse

Ce beau fruit juteux est le fidèle allié des personnes vigoureuses et en bonne santé. À l'instar des autres agrumes, le pamplemousse est riche en vitamine A et C et en sels minéraux, mais il contient aussi des substances qui lui sont propres et qui contribuent à diminuer les risques de maladies cardiovasculaires et de cancers.

ATTENTION : Le pamplemousse (frais ou congelé) contiennent des substances qui peuvent agir sur la manière dont l'organisme assimile et transforme certains médicaments. Si vous prenez des médicaments, abstenez-vous d'en consommer avant d'avoir communiqué avec votre médecin ou votre pharmacien.

Posologie

Un demi pamplemousse 2 à 3 fois par semaine.
Beaucoup de gens apprécient la goût acide et rafraîchissant du pamplemousse, mais quelques-uns préfèrent une saveur légèrement plus sucrée. Voici quelques conseils pour choisir un fruit moins acides et plus doux.

  • Achetez-le à point. le pamplemousse est vendu à longueur d'année, mais la saison idéale se situe entre janvier et juin. C'est alors que le fruit atteint sa pleine maturité et que son goût est plus sucré.
  • Préférez les variétés hybrides. Il existe un certain nombre de coussins germains du pamplemousse, de goût plus sucré. Le Sweetie a un goût qui rappelle celui du pamplemousse, en plus doux et plus sucré ou le pomelo (un peu plus sec et plus sucré que le pamplemousse et son goût est moins amer et moins acide).
  • Ajoutez-y du sucre. Vous pouvez toujours saupoudrer un peu de sucre sur un pamplemousse, ou le napper de miel, pour en ôter l'acidité et en améliorer le goût.

Pouvoirs thérapeutiques du pamplemousse

Sur le plan de la santé, le pamplemousse se distingue très nettement parmi les nombreuses substances complexes antioxydantes qu'il contient, on peut citer non seulement la vitamine C, mais aussi le lycopène, les limonoïdes et la naringine. Ensemble, ces substances peuvent contribuer à soulager les symptômes de refroidissement et diminuer les risques de maladies cardiovasculaires et de cancer.

Toutes ces substances ont une caractéristique commune : leur aptitude à éponger les radicaux libres (dangereuses molécules d'oxygène dans le corps). Si les radicaux libres font partie intégrante du métabolisme, ils peuvent aussi avoir des conséquences dangereuses. En mangeant plus de pamplemousse, nous absorbons une sorte d'éponge capable de neutraliser chimiquement toutes sortes de troubles potentiels.

De plus, le pamplemousse contient de grandes quantités de pectine, un type de fibre dont il est prouvé qu'elle abaisse considérablement le cholestérol, diminuant ainsi le risque de maladies cardiovasculaires, d'hypertension artérielle et d'accident vasculaire cérébral.

Le lycopène

L'une des substances qui confère au pamplemousse sa belle teinte rose est le lycopène. Ce dernier, également présent dans la tomate et les poivrons rouges, est un antioxydants majeur, très puissant pour neutraliser le radicaux libres. Sans le lycopène de nos aliments, nous aurions beaucoup plus de cas de cancer et de maladies cardiovasculaires.

Les limonoïdes

Le pamplemousse est une excellente source de limonoïdes, dont les recherches ont prouvé (comme pour la vitamine C) l'efficacité contre le cancer. Au cours d'études en laboratoire, des chercheurs du ministère américain de l'Agriculture ont constaté que les limonoïdes augmentaient les taux de certaines enzymes qui contribuent à détoxifier les agents cancérigènes et favorisent leur excrétion.

Le pamplemousse est très certainement notre meilleur source de limonoïdes.

La naringine

Le pamplemousse contient de grandes quantités d'une autre substance complexe, la naringine, qui n'est semble-t-il présente dans aucun autre fruit.

Au cours d'essais en laboratoire, des chercheurs ont montré que la naringine inhibait la croissance de certains types de cellules cancéreuses impliqués dans le cancer du sein.

Bienfaits en plus

La vitamine C

Le pamplemousse est un des rares aliments dont une seule portion (un demi) suffit à fournir plus que la Valeur quotidienne (VQ) en vitamine C.
Une portion de 100 g de cet agrume contient 40 mg de vitamine C, soit près des deux tiers de la VQ.

Si la vitamine C est un antioxydant puissant, elle entre aussi dans la constitution du collagène, la «colle» qui lie ensemble les cellules cutanées. Lorsque nous n'absorbons pas assez de vitamine C, les blessures sont lentes à guérir et les gencives ont tendances à saigner.
En outre, il est prouvé que la vitamine C contribue à soulager les symptômes du rhume en faisant baisser les taux d'histamine, une substance chimique naturelle qui provoque un écoulement nasal abondant.

La pectine

Depuis quelques années, le pamplemousse retient l'attention des chercheurs en raison des généreuses quantités de pectine qu'il contient. La pectine est une fibre soluble qui peut contribuer à faire baisser le cholestérol, ramenant celui-ci à des taux raisonnables. Pour ce faire, la pectine constitue un gel dans l'intestin, empêchant les matières grasses d'être absorbées dans le courant sanguin.
Une portion (un demi) de pamplemousse pesant 115 gr nous apporte 1 gramme de pectine. Cette dernière est présente non seulement dans la chair du fruit, mais également dans son zeste et dans la pellicule blanche de l'écorce.

Bon à savoir

Le régime de pamplemousse (d'où tout les autres aliments sont interdits) ne fait pas fondre les gras. Il est vrai que ce fruit apporte très peu de calories. Cependant, l'idée selon laquelle son acidité aurait le pouvoir de faire fondre le gras est fausse. Après quelques jours de ce régime, le retour à une alimentation normale aboutira à une reprise pondérale foudroyante.

Critères de choix, préparation et conservation

  • Mangez-le en segment. Lorsque l'on coupe le pamplemousse en deux pour l'évider ensuite à la cuiller, environ la moitié de la pectine reste dans la peau. Afin d'absorber le plus possible de fibres, peler le fruit et manger les en quartiers à la manière d'une orange.
  • Buvez-en le jus par petites gorgées. Par rapport au fruit mangé entier, le jus de pamplemousse est une source concentrée de naringine. Rien ne vous empêche de prépareer vous même le jus de pamplemousse, mais les jus congelés sont peut-être préférables puisque les processus d'extraction du commerce permettent de conserver dans leur jus une partie de la pulpe et du zeste si bénéfique pour la santé.
  • Achetez-le rose. Le pamplemousse rose contient davantage de lycopène que son coussin plus pâle.
    Le pamplemousse rose ne contient pas plus de vitamine C que le blanc, mais sa teneur en bêta-carotène est deux fois plus élevée.

Enfin choississez un fruit lourd et ferme. Tenant compte du fait que le pamplemousse rose contient davantage de lycopènes, vous ferez un meilleur choix en allant su côté des variétés les plus roses et les plus colorées, soit le Ruby Red, le Ruby et le Star Ruby.

Un dernier conseil : L'essayer c'est l'adopter, vous trouverez de moins en moins amer au fil du temps.


À voir également :

les-pouvoirs-therapeutiques-insoupconnes-de-l-orange.jpg



Autres articles qui pourraient vous intéressés :





Merci de l'intérêt que vous portez à danstonassiette.com

Pensez vous inscrire à la newsletter et être ainsi les premiers informés des nouveautés.

Suivez-nous sur les différents réseaux sociaux, afin de ne rien manquer !

Un j'aime ou un partage ça fait toujours plaisir ! coeur-partage

Bref, être en contact avec vous et connaître votre avis est important pour nous !


Pour signaler tout problème technique veuillez contacter le webmestre via le formulaire contact en-haut à votre droite.

Note : les liens hypertextes menant vers d'autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est possible qu'un lien devienne introuvable. Veuillez alors utiliser les outils de recherche, comme par exemple Google ou Bing, pour retrouver l'information désirée.

AVERTISSEMENT : Le site [Dans ton Assiette (Site web)] n'est pas destiné à diagnostiquer, traiter, guérir ou prévenir une maladie quelconque. Les informations contenues dans le site [Dans ton Assiette (Site web)] ne sont pas un substitut à un traitement médical. Toujours suivre les conseils de votre médecin.

Cet article vous a plu ? Faites-le savoir en le partageant:







lets-go

DES EXCLUSIVITÉS CHAQUE SEMAINE SUR NOS RÉSEAUX SOCIAUX. ABONNEZ-VOUS POUR NE RIEN MANQUER !!

VOUS AIMEZ DANS TON ASSIETTE ? SOUTENEZ-NOUS, ABONNEZ-VOUS SUR NOTRE PAGE FACEBOOK SUR INSTAGRAM



NOUS AVONS ÉGALEMENT CRÉER UN GROUPE SUR FACEBOOK

CONSEILS SANTÉ NUTRITION ALIMENTATION MÉDECINE DOUCES, INFOS ET ++ JOIGNEZ-VOUS À NOUS !!




SUIVEZ-NOUS SUR TWITTER




SUIVEZ-NOUS SUR PINTEREST


lets-go


Inscrivez-vous à notre Newsletter et recevez nos meilleurs articles, des promotions et d'autres contenus en exclusivités.


Remplissez le formulaire ci-dessous pour vous abonner:


Prénom :

Email :

Je veux :