» » vous êtes ici » Aliment » Les bienfaits de 15 champignons comestibles

Les bienfaits de 15 champignons comestibles

Ils font partie de l'héritage le plus ancien de la nourriture des hommes ...et ils en existent plus de cent mille espèces. Ici nous verrons les bienfaits de 15 d'entre eux ...et quelques petits conseils de base...
le meilleur étant bien sûr à la fin de cet article :)


bienfaits-champignons

Les champignons sont considérés comme des végétaux primitifs ne produisant ni fleur, ni fruit, ni graine). Sans chlorophylle, ils ne possèdent ni racine, ni tige, ni feuille.

Les champignons ne sont ni des plantes ni des animaux. On pensait autrefois que les champignons appartenaient au monde des plantes, mais on sait maintenant qu'ils ont leur propre règne.

Absorbeurs de pollution, il faut rester vigilant lors de leur cueillette.

Aussi beaux, à l’extérieur qu'à l’intérieur, ils sont toutefois nutritif et bourrés de nutriments.

Espèces en toute saison

Champignons de Paris ou (champignon de couche)

  • Stimule le transit intestinal
  • Source d'antioxydants
  • Parfait en cas de régime

En plus de sa haute teneur en protéines, le champignon de Paris est riche :

  • en calcium (4 mg/100 g en moyenne);
  • en fibres (1,8 g/100 g en moyenne).

  • Ils se consomment aussi bien crus que cuits.
  • Arroser de citron lorsque crus pour éviter qu'ils noircissent.
  • La cuisson doit être brève sinon les champignons deviennent coriaces et indigestes.

Shiitaké

  • Stimule le transit intestinal
  • Source d'antioxydants
  • Antiviral
  • Stimule le système immunitaire
  • Abaisse le taux de cholestérol
  • Vitamine D
  • Fibres alimentaires

  • Une petite quantité suffit pour aromatiser un plat.
  • Poêlés la cuisson doit être courte, environ 15 minutes.
  • Pour tempéré le goût prononcé des shiitakes, ajoutez une quantité équivalente de champignons de Paris.
  • Ne doit pas être consommé cru.

Depuis des millénaires, il est considéré par les Chinois et les Japonnais comme un champignon de longue vie.

On les cueille sur le bois d'arbres de la famille des chênes, aulnes...


De mars à mai

Morille

  • Stimule le transit intestinal
  • Source d'antioxydants
  • Riche en potassium
  • Riche en vitamines B2, B6 et B9

  • Légèrement épicé.
  • Très recherchée pour sa bonne saveur d'où son prix élevé.
  • Bien mâcher pour mieux les digérer.
  • Ne jamais consommé cru.

On les cueille à la lisières de forêts, au pied des sapins, des frênes et des pommiers...


D'avril à novembre

Coprin chevelu

  • Stimule le transit intestinal
  • Source d'antioxydants
  • Idéal contre le diabète de type I et de type II
  • Lutte contre la constipation et les hémorroïdes

  • Se consomment tout de suite après la cueillette.
  • Le pied est trop fibreux pour être consommé.
  • Cru ou poêlés 5 minutes.

On les cueille dans les pâturages, pelouses, au bord des talus et des routes, parcs, jardins, lisières forestières...


Attention de ne pas le confondre avec le «Coprin Noir d'Encre», grisâtre, sans écailles bouclées et toxique.


De mai à juillet

Cèpe d'été

  • Stimule le transit intestinal
  • Source d'antioxydants
  • Abondance des vitamines du groupe B
  • Phosphore
  • Très riche en eau et en fibres
  • Aide à prévenir les maladies cardio-vasculaires et certains cancers

  • Cette espèce abrite beaucoup de larves d'insectes : il faut retourner le champignons sur le chapeau pour que les larves montent sur le pied.
  • ou les mettres sur un plateau et les couvrir de film plastique tendu. Au bout d'une heure, les vers cherchent de l'oxygène et se retrouvent collés au film.
  • Se mangent cuits ou crus, cuisson courte sinon ils durcissent.
  • Petit goût de noisette.

On les cueille sous les feuillus, dans les taillis, forêts de chênes ou châtaigniers...


De juin à octobre

Agaric des jachères ou (Boule de neige)

  • Stimule le transit intestinal
  • Source d'antioxydants
  • Parfait en cas de régime

  • Fine odeur d'anis.
  • Cuisson courte, sinon ils durcissent.
  • Ne pas consommer quand les lames sont noires, car ils sont trop vieux.
  • Très sensible à la pollution et aux engrais.

On les cueille aux pâturages, friches, clairières, parcs, pelouses urbaines...


De juin à novembre

Cèpe bronzé ou (Tête-de-Nègre)

  • Le meilleur des cèpes.
  • Crus ou cuits, cuisson rapide sinon ils durcissent.
  • Excellent mariné dans l'huile après avoir été blanchis.

On les cueille dans les brouissailles, taillis, lisières des forêts, dans les tapis de lierres, au bord des chemins, sous les chênes...


Bolet à pies rouge

  • Quand on les coupe, la chair devient bleus, mais disparaît à la cuisson.
  • Se consomment UNIQUEMENT cuits, sinon risque de vomissement.

On les cueille en lisières et chemins de forêts, au pied des chênes, des châtaigniers, sous les conifères, dans les sapinières...


Girolle ou (chanterelle)

  • Goût recherché, donc prix élevé
  • La chanterelle ne se déshydrate pas.
  • Crus ou cuites. Les faires cuires à feu doux pour qu'elles commencent à rendre leur eau, puis, à feu élevé les faire dorer.
  • Ne pas cuire la girolle longtemps pour conserver sa couleur, bien que, cuite longtemps, elle soit plus digeste (pour mieux les digérer, limiter les matières grasses à la cuisson et bien les mâcher).

On les cueille au pied des bouleaux, chênes, hêtres...Sous les pins, ce sont de fausses girolles.


Rosé-des-prés ou (agaric champêtre)

  • Se consomment crus ou cuits, cuisson courte sinon ils durcissent.
  • Chair blanche épaisse, à la saveur et à l'odeur agréable, rosissant quand on la casse.

On les cueille aux pâturages, prairies...


De juillet à octobre

Oronge ou (amanite des Césars)

  • C'est la seule amanite que l'on peut manger crue, et c'est là qu'elle nous révèle la finesse de sa chair.
  • Cuisson très courte, sinon elles durcissent.
  • Il existe un grand nombre de variétés d'amanite mais c'est l'amanite des Césars la plus recherchée...

On les cueille en taillis, clairières, terrains secs et argilo-calcaires...


De juillet à novembre

Coulemelle ou (lépiote élevée)

  • Ne pas manger le pied car il est trop fibreux.
  • Les chapeuax sont excellents panés ou cuits sur le grill. Cuisson rapide sinon ils durcissent.
  • L'anneau au goût prononcé de noisette peut se consommer cru.
  • Sa chair est tendre, mince, au goût racé.

On les cueille aux pâturages, bois clairs, herbeux, jachères, clairières des bois, côteaux et flancs de vallée, parcs...


D'août à novembre

Cèpe de Bordeaux

  • Se mangent aussi bien crus que cuits, cuisson rapide sinon ils durcissent.
  • Excellents marinés dans l'huile après les avoir blanchis.
  • Sa chair blanche de saveur musquée et à l'odeur agréable est très appréciée.

On les cueille en forêts de hêtres, de chênes et de conifères...


Trompette-de-la-mort ou (Corne d'abondance)

  • Les ouvrir en deux pour vérifier qu'il n'y a pas de larves d'insectes à l'intérieur.
  • Cuisoon courte, sinon elles durcissent.
  • Séchées et réduites en poudre, on s'en sert comme condiment dans les sauces et les potages.
  • Sa chair fine, souple, très parfumée à une odeur très agréable.

On les cueille au pied des hêtres, des chênes, des châtaigniers...en groupes dans les feuilles mortes.


De novembre à mars

Truffe noire

  • Vitamines A, D, K
  • Riche en potassium
  • Riche en eau et en fibre

Comme tout les champignons

  • Stimule le transit intestinal
  • Source d'antioxydants
  • Renforce le système immunitaire
  • Parfait en cas de régime

  • La truffe ne se lave pas et ne s'épluche pas.
  • Les arômes très divers de la truffe sont rapidement détruits par la chaleur ou la cuisson. Aussi les meilleurs préparations culinaires sont basées sur le principe de piéger les arômes au contact d'un corps gras.
  • Crues ou cuites, quelques lamelles suffisent pour parfumer un plat.
  • Remplir un bocal hermétique de riz en grains et y enfoncer une ou deux truffes, vous dégusterez un riz au parfum de truffe sans truffe!
  • Elles perdent leur parfum 10 jours après leur cueillette.
  • Ne pas les congeler. Préférez un bocal fermé rempli de vin blanc que l'on fait bouillir au bain-marie 2 heures.

Il existe un grand nombre d'espèces de truffe, les plus courantes sont : la truffe de Bourgogne (noirâtre au goût de noisette), la truffe blanche d'Alba (Italie) au goût alliacé (à l'odeur d'ail), la truffe de la Saint-Jean ou truffe blanche d'été un peu amère, au léger goût de terre.


On les cueille au pied des noisetiers et des chênes, en conditions naturelles (truffières naturelles), ou à partir d'arbres ensemencés.


Les champignons pouvant être très toxiques, ne vous improvisez pas expert. Vous pouvez vous procurez la plupart des espèces en boutique d'aliments natures sous forme déshydratés.

Pour réhydratation utiliser de l’eau tiède, mais si les champignons sont utilisés dans une sauce, ils seront bien plus savoureux en reprenant leur consistance dans un bouillon ou dans du vin.
Réhydrater les champignons dans un liquide tiède au choix pour au moins 30 minutes (pas bouillant car ils durciraient). Les égoutter et les préparer comme des champignons frais. Conserver l’eau de trempage pour ajouter aux bouillons, sauces, soupes, etc...


Tout les champignons : Stimulent le transit intestinal, sont source d'antioxydants, renforcent le *système immunitaire et sont parfait en cas de régime...mais le Shiitaké à un plus antiviral.

recette-champignons-anti-rhume

* Chaque espèce de champignon médicinal a sa propre combinaison distincte de polysaccharides qui stimulent l’activité du système immunitaire de différentes manières. Tous sont considérés comme des « immunomodulateurs », contenant de puissantes substances adaptogènes qui aident à s’adapter au stress et encouragent une augmentation naturelle des niveaux d’énergie.

C’est donc une bonne idée que de miser sur des mélanges de champignons médicinaux contenant plus d’une variété de champignons, afin d’avoir une exposition plus complète au spectre d’avantages différents que chacun offre.


Le Shiitaké est comme nous l'avons vu, est un champignon aux propriétées «antiviral». Le Reishi et le Coriolus sont également très utilisés en médecine chinoise, pour combattre différentes pathologies telles que l'herpès génital et l'infection par le virus du papillome humain (VPH).


À voir également :


epinards-smooties



Autres articles qui pourraient vous intéressés :





Merci de l'intérêt que vous portez à danstonassiette.com


Pensez vous inscrire à la newsletter et être ainsi les premiers informés des nouveautés.

Suivez-nous sur les différents réseaux sociaux, afin de ne rien manquer !

Un j'aime ou un partage ça fait toujours plaisir ! coeur-partage

Bref, être en contact avec vous et connaître votre avis est important pour nous !


Pour signaler tout problème technique veuillez contacter le webmestre via le formulaire contact en-haut à votre droite.

Note : les liens hypertextes menant vers d'autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est possible qu'un lien devienne introuvable. Veuillez alors utiliser les outils de recherche, comme par exemple Google ou Bing, pour retrouver l'information désirée.

AVERTISSEMENT : Le site [Dans ton Assiette (Site web)] n'est pas destiné à diagnostiquer, traiter, guérir ou prévenir une maladie quelconque. Les informations contenues dans le site [Dans ton Assiette (Site web)] ne sont pas un substitut à un traitement médical. Toujours suivre les conseils de votre médecin.











lets-go

DES EXCLUSIVITÉS CHAQUE SEMAINE SUR NOS RÉSEAUX SOCIAUX. ABONNEZ-VOUS POUR NE RIEN MANQUER !!

VOUS AIMEZ DANS TON ASSIETTE ? SOUTENEZ-NOUS, ABONNEZ-VOUS SUR NOTRE PAGE FACEBOOK SUR INSTAGRAM



NOUS AVONS ÉGALEMENT CRÉER UN GROUPE SUR FACEBOOK

CONSEILS SANTÉ NUTRITION ALIMENTATION MÉDECINE DOUCES, INFOS ET ++ JOIGNEZ-VOUS À NOUS !!




SUIVEZ-NOUS SUR TWITTER




SUIVEZ-NOUS SUR PINTEREST


lets-go


Inscrivez-vous à notre Newsletter et recevez nos meilleurs articles, des promotions et d'autres contenus en exclusivités.


Remplissez le formulaire ci-dessous pour vous abonner:


Prénom :

Email :

Je veux :